AvisThriller : La peine du bourreau de Estelle THARREAU (Ed. Taurnada)

 

Bonjour mes Lecteurs,

Voici un thriller que je viens vous chroniquer en retour de lecture : "La peine du bourreau" de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada,

Merci à Joël et aux éditions Taurnada de leur confiance renouvelée : Toujours un vrai plaisir de lecture ! 

L'histoire de Ed McCoy, nommé par son numéro d'écrou "Ed 0451" et de son passé terrible en tant que bourreau/exécuteur de peine dans la prison d'Huntsville aux Etats-Unis. 

En quatre heures, juste avant son exécution, il va raconter au jeune Gouverneur du Texas tous ses souvenirs ainsi que les morts qui l'ont hanté toute ces 42 années passées dans le couloir de la mort.

Le sort de cet homme est entre les mains de Russel Thompson qui a le pouvoir de faire stopper l'exécution. Mais surtout, lequel est condamné : le bourreau ou l'assassin ? 

Un super thriller qui nous plonge dans le couloir des condamnés à mort, de ses exécutions et de ses procédures létales. 

J'ai été fascinée, troublée par cette embarquée au sein d'une famille texane où la ségrégation et la suprématie blanche du sud de cet Etat a la dent dure.

L'écriture d'Estelle nous accroche dès le début pour ne plus nous lâcher jusqu'à la fin. La fluidité et la rythmique maîtrisée du texte font qu'on ne peut que se laisser prendre par les sentiments, même si les crimes sont d'une rare violence. 

J'ai eu la surprise d'éprouver de la sympathie pour Ed qui finalement, sans défendre ce qu'il a fait, n'a voulu que rendre justice là où celle de son pays a fait cruellement défaut. 

Une intrigue dans laquelle se mêle habillement passé et présent avec des confidences qui peuvent faire froid dans le dos mais qui sauront marquer les esprits. Tout simplement poignant et glaçant à la fois.

Bonne lecture, amis Lecteurs ! D'autres avis lecture sur mon blog, c'est par ici ! --> https://lecture-chronique.blogspot.com 

Extrait : Le vieux gardien lui remit les menottes avec calme et douceur. Il avait vu des hommes tenter un baroud d'honneur en resquillant et en les insultant. Il avait vu des hommes devenir hystériques et tenter de se faire du mal pu d'en faire à leurs geôliers. Mais la plupart du temps, il les avait vus pleurer. Même les plus durs avaient eu un passage de désespoir en repensant à leur simulacre de vie passée et de profond abattement  face à la faucheuse en chemin. Plus rarement, il avait vu des hommes se contenir et s'avancer dignement vers la mort.

Retour à l'accueil