Prix des Auteurs Inconnus : Benzos de Noël BOUDOU (Ed. Taurnada)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2019, je viens vous chroniquer en retour de lecture le sélectionné du mois dans la catégorie Littérature Noire : "Benzos" de Noël BOUDOU aux éditions Taurnada.

le lien du groupe

ici --> https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/                        

ici --> https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/                       

ici --> https://twitter.com/prixdesai

 

Merci de m'avoir fait découvrir ce livre de dingue ! Et le moins que je puisse dire, c'est qu'il m'a complètement retourné le cerveau ! 

 

Très difficile de dire si le lecteur se balade dans la réalité ou dans les délire de Nick Power, si ses amis sont dignes de confiance ou se jouent de lui, même sa femme Chloé semble ne pas être fiable.

 

Alors qui croire ? Que croire ? Surtout que Nick dévore les cachetons de benzodiazépine comme on avale des bonbons, qu'il se réhydrate à grands coups de litrons de whisky. Ce mélange le fait douter de tout jusqu'à lui donner de graves hallucinations qui déforme sa réalité.

 

Et l'auteur s'amuse à nous plonger dans les abysses de cette déformation, de cette fausse vérité, de cette réalité troublante qui tourne en psychose névrosée.

 

Cette ambiance pesante de revivre inlassablement la même journée, mais pas de la même façon, va faire sombrer Nick dans une angoisse paranoïaque.

 

J'ai adoré lire ce thriller. Totalement happée par l'histoire irréelle de Nick, son addiction devient vite celle du lecteur, j'ai ingurgité les pages comme il gobe ses anxiolytiques. Imparable.

 

L'écriture de Noël percute dans un rythme tendu au suspense insoutenable et offre au lecteur une lecture rapide, intense. J'ai aimé m'y plonger et surtout y rester !

 

Un excellent thriller que je recommande, une réussite tant sur l'écriture que sur la qualité de la narration et que je tiens à souligner. Bravo ! 

 

Bonne lecture mes Lecteurs ! 

 

ExtraitJe monte à l'étage ; dans la chambre d'amis, j'ai une autre planque. Il m'en reste dans la table de nuit et dans mes poches, mais je ressens le besoin de taper dans cette réserve-là. Aucune idée du pourquoi, le bordel dans ma tête, encore. Sûrement. Je sens mon sexe durcir alors que j'avale quatre comprimés. Bordel, qu'est-ce qu'il m'arrive ?

http://www.prixdesauteursinconnus.com/

http://www.prixdesauteursinconnus.com/

Retour à l'accueil