AvisPolar : Le monde des fous est infini de Poli GYRONNASE (Ed. Librinova)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Voici un polar sociétal que je viens vous chroniquer en retour de lecture.

 

Merci à son auteur de sa confiance.

 

L'auteur, ancien flic, nous livre ici son témoignage poignant de sa vie d'ex-flic, jalonnée d'histoires vécues toutes presque invraisemblables, là où l'irrationnel côtoie le quotidien invisible.

 

Cette morosité grandissante lui est offerte par l'institution qu'il avait choisi d'intégrer, poussé au commencement par des convictions sans failles et de nobles motivations qui s’effriteront avec le temps.

 

Au travers de ses nouvelles, l'auteur nous raconte sans détour les failles d'un système dépassé, usé, des hommes qui affrontent l'insupportable comme un drame ordinaire, blasés par une indifférence toute relative aux événements auxquels ils ne sont pas préparés à vivre. 

 

Tout commence avec une rébellion de l'auteur, qui entraîne sa femme dans un braquage pour commettre l’irréparable, libérant cette folie qu'il avait refoulée durant toutes ces dix-huit années de bons et loyaux services. 

 

Pendant son escapade, sa femme découvre alors son carnet où figurent ses écrits, son vécu, sa vie de flic, au travers de ses nouvelles pleines d'autodérision, mais aussi ponctuées d'horreur, de tragique et de violences ordinaires auxquelles il faut faire face.

 

Chaque situation est racontée avec bienveillance, l'ancien flic a toujours en tête que ce n'est pas la fonction qui fait l'homme mais que c'est l'homme qui fait la fonction.

 

En deçà de ses relations amicales et professionnelles avec son groupe, j'ai trouvé qu'il avait fait passer le facteur humain bien plus souvent qu'il ne l'aurait fallu dans certaines affaires, au regard d'une hiérarchie qui déprécie ce genre de comportement en affichant son ingratitude par des statistiques, malheureusement.

 

J'avoue avoir eu la gorge serrée en lisant la nouvelle du "doudou", il faut vraiment la digérer celle-là, elle n'est pas facile du tout, et sincèrement, je compatis car je n'ai fait que la lire. Poli, lui, l'a vécue en vrai et l'a revécue en l'écrivant... dur !

 

Un roman dont l'auteur se fait le passeur de témoin, riche de ses expériences authentiques et bouleversantes qu'il nous livre sans filtre.

 

Pour finir, il est dit de l'auteur dans sa biographie : " Il a perdu le sens de l'humour depuis qu'il a le sens des affaires", je répondrais que non, qu'il a su parfaitement manier l'humour avec toute la sensibilité humaine qui caractérisait chacune de ses nouvelles en nous permettant d'avoir une vision très réaliste de sa situation.

Il l'a fait parfaitement, et avec intelligence, de surcroît.

 

Je vous recommande ce livre à lire, si ce n'est pas déjà fait !

 

Bonne lecture, amis lecteurs ! D'autres avis polar sur mon blog, c'est par ici ! --> http://lecturechronique2.com 

 

 

ExtraitJe dégageais un sentiment de souffrance, j'offrais le spectacle médiéval d'un home obligé de se rabaisser en un sorte de Joker troubadour pour "jouir" de la mendicité. Un homme qui s'exprimait par son habileté en ayant choisi un langage manuel. Un homme qui avait, apparemment, souffert d'une vie de chien.

 

Retour à l'accueil