AvisPolar : Un Mauvais Pressentiment de Blake PIERCE (Autoédition)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Voici un polar qui m'a intéressée et que je suis heureuse de vous chroniquer en retour de lecture. 

 

Ashley, adolescente de 15 ans a disparu à la sortie de l'école. Sa mère Mia est très inquiète et décide d'appeler la section des personnes disparues du LAPD. 

 

C'est donc Keri Locke et son partenaire Ray qui vont être chargés de retrouver la jeune fille. Keri est affectée particulièrement par cette disparition car sa propre fille a été enlevée cinq ans auparavant, qu'elle n'a toujours pas été retrouvée et que les recherches sont au point mort.

 

Donc les deux agents vont se lancer dans cette quête avec tout le sérieux qui les caractérise mais leur supérieur ne va pas les aider pour autant sachant que le père de Ashley, Stanford, est un sénateur américain et qu'il fait preuve d'excès de zèle dans ses attributions en voulant diriger l'enquête.

 

Malgré la pression de ses supérieurs, des médias et surtout l'absence de pistes, Kéri va persister dans ses recherches.

Brillante et obstinée, elle va tout faire pour retrouver la jeune fille vivante. Elle le sait : elle n'a que quarante-huit heures ...

 

J'ai lu ce livre car son auteure Blake Pierce est décrite comme une auteure à succès de romans et qu'elle fait fureur outre-atlantique. Ses livres, autant les polars que les thrillers psychologiques, sont considérés comme des "chef d'oeuvre à suspense".

 

Effectivement, il y a ce petit quelque chose qui arrive à vous accrocher et qui ne vous lâche plus jusqu'à la fin. Un suspense qui va crescendo tout au long du livre, des personnages parfaitement décrits, une intrigue captivante et pleine de rebondissements.

 

Mais ... Un potentiel en mon sens qui n'est pas canalisé au point de vous faire dire " wouah !". Il m'a manqué ce tout petit rien pour que je sois totalement transportée.

 

Mis à part cela, j'ai quand même passé un bon moment. Comme quand on regarde un vieux téléfilm multi rediffusé par un après-midi maussade un jour d'automne.

 

Bonne lecture, amis Lecteurs ! 

 

Extrait : Keri, au volant de sa Prius argentée, se faufila dans le trafic jusqu'à la périphérie ouest du quartier de Venice. Elle conduisait plus vite que nécessaire. Un pressentiment la dirigeait, qui enflait dans sa poitrine, un pressentiment qui ne lui plaisait pas le moins du monde.

 

Retour à l'accueil