AvisPolar : Les citrouilles ne sourient jamais - Une enquête de Matt DUBOIS de Ludovic METZKER (Autoédition)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Voici un service presse que je viens vous chroniquer en retour de lecture.

Merci à l'auteur de sa confiance.

 

Chose pas facile, je vais surtout vous parler de ce livre que toutes les critiques encensent alors que je suis bien la seule à ne pas avoir accroché.

 

je me sens comme ce saumon qui remonte la rivière à contre-courant, bravant la houle et le fort courant qui l'empêche d'atteindre son but.

 

Certes "Les citrouilles ne sourient jamais", mais en tant que courge qui n'a pas pigé grand chose à l'histoire, il se pourrait bien que je fasse mentir l'auteur avec ma chronique.

 

Expliquer ce qui ne m'a pas plu sans chercher à spoiler l'histoire relève du défi tant j'ai eu du mal à tout comprendre dans son ensemble.

 

Je n'ai peut être pas la science infuse et pourtant j'adore le thé mais voilà, suivre l'auteur dans ces idées tordues et farfelues m'ont quelque peu paumée en cour de route. 

J'ai navigué en eaux troubles durant tout le roman, c'est ballot pour un poisson d'eau douce me direz-vous. 

 

Je suis dans un ressenti pas complètement négatif mais pas complètement positif non plus. Je reste entre deux eaux, endroit idéal pour une tanche de mon gabarit ! 

Je ne sais pas si finalement j'étais la lectrice qu'il fallait à ce roman.

 

Je n'ai pas trouvé ma lecture assez prenante parce qu'il me manquait ce petit quelque chose pour pouvoir m'accrocher au wagon de l'intrigue.

Je ne me suis pas attachée aux personnages principaux dû probablement à leurs caractères trop antipathiques, ça sentait la cocotte pour "La cage à poules" sans mauvais jeux de mots.

 

Je ne peux que vous recommander de lire ce livre pour vous faire votre propre avis sur ce polar qui sans doute ravira certaines amatrices du genre. 

Dans mon cas, l'alchimie n'a pas pris. Dommage.

 

Je vous livre le 4ème de couverture : 

Depuis quelques années, à la même période, des jeunes femmes sont retrouvées assassinées de manière étrange : leur tête est recouverte d'une citrouille.

Pour résoudre cette enquête, le pillier de "la cage à poules", une unité dédiée aux crimes déviants, va devoir reprendre du service.

"Vous aimez les secrets ? Lui aussi !"

 

L'extrait qui m'a bien fait sourire :

            "Le sexe, l'amour... C'est ce qui fait courir n'importe quel con !" dit Dubois.

            "Le bus, aussi !" lâcha Joachim.

Retour à l'accueil