AvisThriller : Les Racins Bleues de Frederic ROCCHIA (Autoedition)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Après avoir lu son premier thriller "La disparition de Natacha B." (voir par ici), Frederic ROCCHIA revient raviver nos papilles oculaires (oui, j'ai envie de dire comme ça) avec ce thriller qui sort dès la rentrée.

Merci à lui pour sa confiance renouvelée. 

 

Que dire de ce roman qui m'a laissé bien indécise ?

J'ai du en faire deux lectures tellement l'histoire m'a perturbée.

J'ai eu la sensation de ne pas apprécier à sa juste valeur ce service presse.

Ce sentiment d'avoir eu un livre incomplet entre les mains et que l'auteur a voulu rendre un maximum intéressant, ce qui ne m'a pas intrigué autant que je l'aurais souhaité.

 

Les secrets révélés d'une famille sont au coeur de ce roman.

Sam et Margaux vont découvrir la vérité sur leurs origines. Quand à Carole et Léa, elles vont être également au centre de cette intrigue. Que s'est-il passé vingt-cinq ans plus tôt ?

Au fil de ma lecture, j'ai pu découvrir assez facilement ce qui peut se tramer pour tout ce petit monde.

C'est très difficile de ne pas parler des histoires de chacun des personnages alors que c'est le sujet principal du récit. 

 

Quand à la solution finale, je l'ai trouvé de trop. Alors que l'histoire semble terminée, voilà qu'un ultime rebondissement revient relancer le tout et que l'auteur débraye en tant que solution ultime. 

 

Je n'ai pas vraiment été subjuguée par ce roman. La force de Frédéric réside dans ses dialogues. C'était le cas dans son précédent livre "La disparition de Natacha B.". Ici aussi, ils sont tellement vivants, expressifs, que les intégrer dans ce récit redondant rehaussent les actions du livre sans toutefois parvenir à sauver l'ensemble.

Il aurait dû faire de son point fort une prédominance. 

 

La magie n'a pas opéré pour moi. Je vous invite à le lire dès sa sortie le 1er septembre afin d'avoir quelques retours sur votre expérience.

La phrase d'introduction du livre de Frédéric que je vous mets en citation de fin me paraît tellement juste pour conclure ma chronique.

 

Phrase d'introduction de l'auteur : Nous sommes tous le différent d'un autre. Rejeter la différence, c'est s'exclure soi-même de ce monde. F. Rocchia

 

 

 

 

Retour à l'accueil