AvisPolar : Les Chiens de Détroit de Jérôme LOUBRY (Ed. de L'épée)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Je vais vous présenter ce roman policier "Les chiens de Détroit" écrit par Jérôme LOUBRY en 2017 et paru aux éditions de l'épée.

 

C'est l'histoire d'enfants disparus kidnappés par un tueur en série appelé " Le Géant de Brume" que les inspecteurs Sarah Berkhamp et Stan Mitchell vont s'employer à tenter de retrouver le plus vite possible.

Les deux policiers trainent avec eux leurs propres démons à travers leurs âmes torturées par un passé qui les rongent et qui les remuent tant cette enquête les touchent personnellement.

Ils vont se démener pour éviter les mêmes erreurs commises par le passé. 

 

Dès le départ, j'ai été happé par cette histoire. L'effet page-turner est immédiat, la tension soutenue en permanence, la profondeur des personnages amochés renforce cet effet de suspense haletant.

 

Détroit, ville déchue, participe amplement à maintenir ce climat anxiogène. La légende d'une ville prospère et florissante accentue son avenir funeste.

 

Un très bon roman policier addictif au rythme incessant avec des chapitres courts potentiellements puissants jusqu'à la dernière page.

L'auteur a reussi avec brio à imprimer de sa plume l'univers du polar. 

 

Extrait : Le géant entendit les enfants bouger. Ils avaient réussi à se détacher. Ils ne pouvait les voir, mais devinait leurs mouvements. Ces gamins ignoraient qu'il se trouvait là, avec eux, tapi dans l'obscurité de la cabane et qu'il se lèverait bientôt pour les attacher à nouveau, avant qu'ils ne réveillent les autres.

Il entendit des reniflements, de faibles murmures. Il sentait l'odeur de leur enfance et se mit à regretter la sienne. Seulement dans peu de temps, tout cela sera terminé, le temps pressait. La ville mourrait et, lui, il observait. Il observait la légende renaître. Il observait les hommes croire que les légendes ne sont que des légendes, qu'elles n'existent que dans les peurs enfantines et les paroles des parents. 

Assis dans l'obscurité la plus profonde, il voyait plus clair que n'importe qui à Détroit. Car tout recommençait. Les légendes survivent toujours aux enfants devenus adultes.

 

 

 

 

Retour à l'accueil