AvisPolar : Présomptions Brumeuses de Jérémy KOLE ( Autoedition )

Bonjour mes Lecteurs,

 

Je vous présente " Présomptions Brumeuses" écrit et autoédité par Jérémy KOLE.

Merci à lui et à Simplement Pro pour l'envoie de cet ebook promotionnel.

( Lien Amazon )

 

L'adjudant-chef Kloos Merchles, dit "KloKlo", exerçant à la Brigade de Recherche d'Amiens se voit confier l'enquête sur la mort suspecte de Emilie Arles, ado retrouvée brûlée vive chez elle.

 

Un seul suspect sera placé en garde à vue : son oncle Laflau. Avec le reste de son équipe et soutenu par son coéquipier Jean-Yves, le gendarme, plus qu'usé par le métier, va puiser dans ses ultimes ressources pour résoudre ce meurtre.

 

S'engage alors un face à face musclé entre les deux protagonistes qui promet bien des révélations. Mais l'enquêteur doute, l'homme assis en face de lui est-il coupable de quelque chose ? 

 

Dans ce polar rondement mené, nous partons à la découverte d'une petite brigade de gendarmerie et de son mode de fonctionnement. 

 

La garde à vue reste l'élément principal de l'intrigue, l'enquête en parallèle permet de garder une rythmique soutenue savamment entretenue par le découpage et l'alternance de l'intrigue au fil des journées. 

 

Un final aussi surprenant qu'inattendu qui conclue parfaitement l'intrigue de l'enquête menée.

 

L'auteur nous livre en parallèle une fine analyse de la vie de gendarme et l'impact que leur métier répercute bien malgré eux sur leur vie familiale. 

 

Un polar tout simplement excellent, tout en sobriété. 

 

Extrait : Kloos s'en étonna, mais sans être réellement surpris. L'expérience lui avait appris que les crapauds, comme on les appelle dans les services de police, gravitaient souvent dans la même sphère. Tous les gros bonnets ont été un jour de petits malfrats.

Bien entendu, il fallait compter sur le facteur chance qui était primordial et la chance se permettait de sourire, quelques fois, en de rares occasions, aux forces de l'ordre. Pour provoquer la fortune, il fallait comme disait les gendarmes, remuer la merde.

 

 

 

Retour à l'accueil