AvisPolar : Sans pitié ni Remords de Nicolas LEBEL (Ed. Marabooks)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Je vais vous parler de "Sans pitié ni Remords" écrit par Nicolas LEBEL et paru en 2015 aux éditions Marabooks. J'ai découvert la plume de cet auteur avec ce livre.

 

9 novembre. Le capitaine de police Mehrlicht enterre son collègue et ami Jacques Morel, mort des suites d'un cancer. Alors qu'il doit partir en congé, son ami décédé lui colle en "héritage" une énigme à résoudre et s'embarque dans une chasse au trésor accompagné de Kabongo, un lieutenant de l'OCBC, la police des Arts.

Le reste du groupe, Dossantos  qui dégaine le code pénal aussi vite que ses biscoteaux de sportif et Latour la seule femme, mené à sa tête par l'incompétent Cuvier, va enquêter sur une série de meurtres déguisés en suicides.

Les enquêtes sont liées et les deux équipes auront le temps contre eux pour arriver à retrouver la statuette "Le Gardien des Esprits", pièce maitresse de l'intrigue volée une dizaine d'années auparavant.

 

Jacques, bien que mort, fait figure de personnage central tout le long de ce polar. 

Chaque paragraphe débute par un extrait des "fleurs du mal" de Baudelaire, Ce classique est en lien direct avec la résolution de l'énigme voulue par Jacques, le passionné de jeux et d'énigmes littéraires.

 

Beaucoup d'humour également ponctue le roman. J'ai souri de voir ce showman de prêtre, j'ai ri à chaque sonnerie de portable modifiée par le fils de Mehrlicht. L'auteur pousse le vice de la blague jusque dans ses remerciements à la fin, le principal intéressé dont il est question appréciera certainement, nul doute possible sur l'amitié de ces deux là.

 

Malgré cet humour, n'oublions pas que ce livre est avant tout un polar noir, sombre et violent de par ces scènes avec les deux mercenaires qui tuent à tout va, froidement, exemptés de toute limite morale et adeptes de la technique des "cents morceaux", technique chinoise ancestrale extrêmement glauque.

 

C'est un roman qui peut se lire à plusieurs niveaux.

Vous pouvez choisir de le lire simplement comme un polar classique, vous y retrouverez l'intrigue de base et l'action de l'enquête.

En revanche, si vous souhaitez vouloir aller plus loin dans votre lecture, activez vos neurones en décryptant les multiples jeux de langages du livre ( acrostiches entre autres ), les amateurs de cryptographie seront enchantés.

                                                                                                                                     

Extrait : D'autres groupes d'employés en civil ou en bleu les rejoignirent, s'échappant des fumées, et s'éparpillèrent devant l'immeuble arrondi. On s'occupait des uns, s'inquiétait pour les autres, en attendant les pompiers.

-Putain ! grinça Mehrlicht.

Il tira sur une Gitane de son paquet et l'alluma à la hâte. Dossantos le regarda faire.

 - T'es sérieux, là ?

- Bah quoi ? Je vis dans la fumée, moi. C'est mon élément. Depuis tout petit. Tu reproches pas au poisson de vivre dans l'eau, que je sache. Alors continue de cracher tes poumons pendant que je me refais une santé                                                                                                                                                  

Retour à l'accueil