AvisThriller : Joachim de CETRO (Autoédition)

Bonjour mes Lecteurs,

 

Je vais vous parler de "Joachim" de CETRO paru en autoédition en décembre 2018. Un auteur que je vais suivre attentivement.

 

C'est tout simplement un vrai petit bijou comme il en existe que très rarement. J'ai eu le coup de coeur pour ce thriller qui vous marque le cerveau au fer rouge. 

 

Je me suis retrouvée embarquée avec ces gamins dans l'horreur et l'abject, dans l'incompréhension de phénomènes étranges comme avec cette jeune fille amnésique au message énigmatique "Il n'est jamais bien loin". Mais qui ? 

 

Pourquoi les enfants de ce petit village sans histoire disparaissent tout les 10 ans ? Que deviennent-ils ? Quelle est cette créature étrange qui apparait dans les bois ?

 

Au delà de la barbarie inhumaine, ce livre est une ode à l'amour. L'amour avec un grand A, le seul et l'unique, d'une pureté cristalline. 

 

Les sentiments contraires qui en découlent nous emportent dans un tourbillon viscéral d'insurrection contre la bêtise humaine. 

 

Ambiance anxiogène, terreur palpable, sensations décuplées, vous ne lisez pas juste un livre, vous vibrez de tout votre être. Les situations inimaginables qu'a vécu Joaquim virent à l'insoutenable, les valeurs telles que la fraternité et l'amitié sont mises en avant par cette fratrie déconnectée du monde moderne, les aprioris apeurent et ont la dent dure. 

 

Joachim, ce n'est pas juste un thriller sombre, effrayant et plein d'humanité, c'est également l'évocation de la différence, dans tous les sens du terme, qu'elle soit visible, idéologique ou même sociétale. La cruauté des gens est sans limite, l'innocence perdue des enfants à qui on aurait du laisser leur insouciance enfantine bouleverse.

 

Laissez-vous porter par la puissance des mots et vivez cette histoire comme il se doit : lisez-la ! C'est la meilleure recommandation que je puisse vous faire.

 

 

Extrait : Il m'a dit que nos âmes étaient comme des serrures. Chaque serrure a sa clé, tu vois. Si tu veux prendre les clés de la voiture pour ouvrir la porte d'entrée, ça marchera pas, tu resteras dehors. Mais si tu as la bonne clé, alors ça t'ouvre l'accès à l'intérieur.

Nos esprits, nos âmes, ou chais pas quoi, ben ils s'ouvrent que pour quelques personnes qui ont la clé. Léa a trouvé ma clé, par exemple, et moi j'ai la sienne. Papa et maman, ils ont tout un trousseau, c'est pour ça qu'ils sont ensemble depuis si longtemps. Dès qu'une porte se ferme quand ils se disputent, ben ils trouvent le moyen d'entrer par une autre.

Et Diego et Joaquim, c'était pareil. C'est comme ça, on choisit pas, on est tous des personnes qu'on soit garçon ou fille, et certaines personnes sont faites pour d'autres.

Retour à l'accueil